Skip to main content

Pénurie d’électricité potentielle et coupures de courant – que peut faire la Ligue pulmonaire neuchâteloise pour ses patientes et patients dans ces périodes ?

La Ligue pulmonaire neuchâteloise est une interlocutrice fiable pour ses patientes et patients, même en temps de crise. Mais nous serons bien sûr aussi touchés par une éventuelle pénurie d’énergie et d’électricité, comme toutes les institutions, entreprises et personnes en Suisse.

Aujourd’hui, nous ne pouvons pas prévoir tous les effets et toutes les conséquences, et nos possibilités et moyens dépendent de nombreux facteurs extérieurs.

Pour l’instant, la Suisse dispose encore de suffisamment d’énergie. Le mot d’ordre du moment est toutefois de l’utiliser avec beaucoup de parcimonie et de l’économiser partout où cela est possible. L’Office fédéral pour l’approvisionnement économique du pays (OFAE) et le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) vous informent sur la manière dont chacun d’entre nous peut le faire au quotidien et sur bien d’autres choses encore :

Thème provisions domestiques OFAE
Thème énergie OFAE
FAQ généralités sur l’énergie
Site internet principal OFAE
Site internet principal DETEC
Programme d’économie d’énergie stop-gaspillage.ch DEFR
Ostral

Par téléphone, vous pouvez également vous adresser à la hotline 0800 005 005 ou hotline@bwl.admin.ch de l’Office fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication pour toute question relative à l’énergie.

Le canton de Neuchâtel et les fournisseurs d’électricité régionaux proposent également des informations et de l’aide.

Toutefois, même les services officiels ne peuvent pas encore répondre à toutes les questions. Beaucoup de choses n’apparaîtront que lorsqu’une situation de crise se présentera concrètement. Les questions de savoir comment les coupures de courant nécessaires seraient organisées en cas d’urgence extrême ou si des installations telles que les hôpitaux ou les stations de téléphonie mobile seraient également touchées restent aujourd’hui encore ouvertes.

Lorsqu’il s’agit de la sécurité de nos patientes et patients, nous faisons confiance aux médecins spécialistes de la Société suisse de pneumologie – SSP. Elle a émis des recommandations concrètes en cas d’éventuelles coupures de courant.

Patientes et patients sous traitement par CPAP ou servo-ventilation (ASV) pour un syndrome d’apnées du sommeil.

Pour vous, sans minimiser les inconvénients sur la fatigue, les médecins spécialistes estiment qu’il n’y a généralement pas de danger majeur pour votre santé si l’appareil n’est pas porté durant ces coupures. La prudence est ici de mise pour les chauffeurs professionnels ou les chauffeuses professionnelles qui sont responsables de leur aptitude à conduire et qui devraient donc prendre contact avec leur médecin traitant et leur employeur. Le droit Suisse donne au patient la responsabilité de ne pas conduire en cas d’incapacité. (Il est actuellement extrêmement difficile de trouver des batteries externes qui de surcroît demandent une maintenance élevée pour rester efficaces.)

Conseils :

  • En cas de coupure d’électricité annoncée durant la nuit, ne portez pas votre appareil.
  • En cas de coupure non annoncée, il n’y a pas de risque vital. Retirez votre masque dès que vous vous réveillez, et poursuivez la nuit sans appareil.

Patientes et patients équipés de concentrateurs d’oxygène

Selon l’évaluation des spécialistes, il n’y a pas de risque vital si votre oxygène s’arrête pendant un moment. En cas de coupure d’électricité, adoptez une position favorable à votre respiration pour garder votre souffle. Si une dyspnée importante persiste, appelez le 144. À cet égard, veillez à charger votre téléphone portable lorsque l’électricité est disponible.

Si vous bénéficiez d’un concentrateur mobile, pensez à le charger lorsque l’électricité est disponible, vous pourrez l’utiliser en cas de coupure d’électricité.

Par mesure de précaution, la Ligue pulmonaire neuchâteloise a prévu de fournir un système d’oxygène mobile aux patients avec un débit supérieur ou égal à 3L/min qui n’en ont pas encore.

Ventilation mécanique à domicile

De même, la grande majorité des patients sous ventilation mécanique devant s’en passer un certain temps ne courent pas de danger vital, selon les spécialistes.

En cas de coupure d’électricité, adoptez une position favorable à votre respiration pour garder votre souffle.

  • En cas de coupure d’électricité annoncée, passez la nuit sans appareil.
  • En cas de coupure d’électricité fortuite, retirez l’appareil dès que vous vous réveillez et poursuivez la nuit sans appareil.

La Ligue pulmonaire neuchâteloise agit de concert avec les pneumologues traitants pour garantir un système avec batterie pour les patients dépendants (>16h de ventilation par jour).

Dans tous les cas, si vous observez une augmentation de vos symptômes (par exemple plus de difficultés respiratoires, céphalées, tremblements, troubles de la concentration, etc.), contactez la Ligue pulmonaire neuchâteloise afin que nous organisions un rendez-vous de contrôle. Si une dyspnée importante persiste, appelez le 144. À cet égard, veillez à charger votre téléphone portable lorsque l’électricité est disponible.

Appareil d’aide au désencombrement bronchique (système d’aspiration et cough assist)

En règle générale, et selon l’avis des spécialistes, vous ne prenez pas de risque vital si vous devez vous passer de votre appareil quelques heures.

Nous vous recommandons d’anticiper les coupures d’électricité et de veiller à vous désencombrer durant les périodes où l’électricité est assurée.

Nous sommes également en contact régulier avec nos fournisseurs. En raison de la situation mondiale actuelle, ceux-ci sont eux-mêmes touchés par des difficultés de réapprovisionnement et de livraison et ne peuvent parfois proposer que des offres limitées pour certains produits. La Ligue pulmonaire neuchâteloise est proactive et réalise dans la mesure du possible des stocks pour pallier d’éventuelles difficultés.

Pour de nombreuses mesures, les questions de financement ne sont pas encore réglées. La Ligue pulmonaire suisse et la Société suisse de pneumologie ont toutefois pris contact avec l’Office fédéral pour l’approvisionnement économique du pays, l’Office fédéral de la santé publique ainsi que les caisses-maladie afin d’attirer l’attention sur la situation de toutes les personnes concernées par les maladies respiratoires et pulmonaires et de s’engager pour leur sécurité et leurs intérêts.