Tuberculose

La tuberculose, avec le SIDA et la malaria, fait partie des maladies infectieuses les plus répandues dans le monde. Bien que l’on dispose de traitements efficaces, cette maladie tue encore 2 millions de personnes en raison notamment de la difficulté d’accès aux soins.

En Suisse, les cas de tuberculose sont devenus rares. Cependant, la maladie doit rester présente à l’esprit de la population. Pour qu’une tuberculose guérisse, elle doit être impérativement traitée de manière complète (6 à 9 mois) et adéquate (prise régulière des médicaments) et des contrôles réguliers doivent être effectués par un médecin expérimenté.

La Ligue pulmonaire s’engage pour que les personnes victimes de tuberculose et leur entourage puissent mieux faire face à la maladie au quotidien. Sur mandat de la santé publique, elle organise les enquêtes d’entourage qui consistent à dépister si d’autres personnes sont atteintes afin d’éviter la dissémination de la maladie.

Chaque année, la collaboratrice référente de la LPNE participe au symposium suisse sur la tuberculose. Le thème de la migration a été abordé en 2016 au travers de l’exemple de la prise en charge des migrants et de leur parcours de soin dans le canton de Vaud. Une réflexion sur la consultation transculturelle a été menée et est d’un grand intérêt pour la pratique des enquêtes d’entourage.

2016

Pour le canton de Neuchâtel, 11 cas de tuberculose ont été déclarés et c’est autant d’enquêtes d’entourage qui ont été réalisées, dont un mandat pour des familles ayant passé des vacances à l’étranger où le cas source était présent.

2015

Le nombre de cas annuel pour le canton de Neuchâtel est resté stable. La LPNE a effectué huit enquêtes d’entourages, dont deux demandes extra-cantonales.