Nous vous transmettons le bulletin “Point de vue” du groupe Helsana avec une étude sur plus de 9’419 assurés/patients sous traitement CPAP (p.10-11).

Sur la base de diverses statistiques descriptives ainsi que d’analyses de régression, Helsana constate toute une série d’effets positifs et hautement significatifs sur les dépenses de la santé et le recours aux prestations médicales dans tous les cantons.

Chiffres annuels pour les patients souffrant d’apnées du sommeil qui sont pris en charge par la Ligue pulmonaire

%

Dépenses de santé

%

Consultations chez le spécialiste

Coûts médicaux (CHF)

%

Probabilité d'hospitalisation

%

Consultations chez un médecin de premier recours

Un critère important dans l’évaluation de la qualité de l’encadrement des patients est le taux d’interruption de traitement. Helsana a examiné 1’501 thérapies interrompues et a constaté que, chez les patients des concurrents, le taux d’interruption pendant les 12 premiers mois de thérapie atteint 38.1%. La Ligue pulmonaire compte près de 2 fois moins d’interruptions de traitement donc une plus grande qualité et une plus grande efficacité.

Lire les articles précédents :
Nouvelles conseillères en affections respiratoires et tuberculose

Nouveaux locaux à la Chaux-de-Fonds

Fermer